Beursorganisator Conceptum groeit en Vakantiesalon Antwerpen breidt uit

Door de overname van de Belgian Boat Show bevestigt beursorganisator Conceptum n.v. zijn leidinggevende rol in de sector van vrijetijdsbeurzen. Conceptum n.v. investeert ook verder in het Vakantiesalon van Antwerpen dat voor de editie van 2019 uitbreidt met extra beurzen voor nichemarkten: Aventuria, B&B Days en Let’s Camp.

Ondanks het aanbod op internet blijven beurzen een belangrijke communicatieschakel. Heel wat bedrijven die in nichemarkten aanwezig zijn, ontmoeten hun clientèle tijdens beurzen waar diensten en producten live geprobeerd en gedetailleerd besproken kunnen worden. Conceptum n.v. is een van de leidinggevende beursorganisators in ons land en specialiseert zich in de organisatie van beurzen in de lifestyle- en vrijetijdssector. Sinds de overname door Conceptum van het Vakantiesalon van Antwerpen is deze beurs uitgegroeid tot de grootste vakantiehappening in Vlaanderen die 80.000 bezoekers aanspreekt. Omdat vakantie zo veelzijdig geworden is, wordt de beurs voor de editie van 2019 opgesplitst in vier aparte beurzen: het Vakantiesalon Antwerpen groepeert klassieke vakantieformules en bestemmingen en wordt in de vernieuwde hal 4 van Antwerp Expo georganiseerd. Alle overige hallen zullen onderdak bieden aan specifieke reisformules die een groeiend succes kennen: B&B Days (met informatie over bed & breakfasts en charmelogies), Let’s Camp (kamperen, caravans, mobile homes) en Aventuria (actieve vakanties, avontuurlijke reizen). Gezinsvakanties in binnen- en buitenland wordt het overkoepelend thema van de verschillende vakantiebeurzen waarvoor de bezoeker slechts één ticket nodig heeft.

Nieuw in het beurzenpakket van Conceptum n.v. is de Belgian Boat Show. Deze beurs is de grootste watersportbeurs in België en wordt jaarlijks door 20.000 consumenten bezocht die zich voor alle facetten van waterrecreatie interesseren.

Vakantiesalon Antwerpen, Aventuria, B&B Days en Let’s Camp vinden van donderdag 24 tot en met zondag 27 januari 2018 plaats in de hallen van Antwerp Expo. Belgian Boat Show wordt in de hallen van Flanders Expo in Gent georganiseerd, van 9 tot en met 11 en van 15 tot en met 17 februari 2019. Daarbij horen nog twee andere events: Belgian Boat Show Float (Breskens, 5-7/10/18) en Belgian Boat Show Beach (Duinbergen, 12-13/05/19).

Meer informatie over de beurzen op www.vakantiesalon-antwerpen.be en www.belgianboatshow.be. Informatie over Conceptum op www.conceptum.eu




RIU ouvrira un hôtel dans le centre de Londres

La chaîne hôtelière vient d’acquérir un bâtiment dans un quartier prestigieux de la ville, non loin de Victoria Station, qu’elle transformera en un hôtel 4 étoiles de sa ligne urbaine Riu Plaza

RIU Hotels & Resorts s’est porté acquéreur d’un bâtiment situé dans l’un des plus beaux quartiers de Londres pour y accueillir un hôtel de sa ligne urbaine Riu Plaza, après une rénovation complète. Cet édifice se trouve au numéro 1 de Neathouse Place, juste à côté de Victoria Station, de la cathédrale de Westminster et du palais de Buckingham.

Le futur hôtel Riu Plaza de Londres deviendra fin 2020 le premier de la chaîne hôtelière au Royaume-Uni, un pays qui séduit un fort pourcentage de la clientèle de RIU aux Caraïbes et en Espagne, et où RIU Hotels & Resorts recherchait depuis un certain temps l’opportunité d’étendre sa ligne d’hôtels de ville. L’établissement imaginé par RIU possèdera 4 étoiles, 350 chambres et sera principalement destiné aux clients qui profitent de leurs vacances pour découvrir Londres.

Luis Riu, PDG de RIU Hotels & Resorts, assure que « l’emplacement est important pour tous les hôtels, mais pour notre ligne Riu Plaza, il est primordial d’être situé tout près des principaux sites culturels et touristiques, et d’être très bien desservi. Après plusieurs années passées à étudier les meilleures offres de la ville, nous sommes très heureux de pouvoir annoncer ce projet, dans lequel nous prévoyons d’investir près de 250 millions d’euros au total, entre l’achat du bâtiment et le chantier de rénovation. L’emplacement est exceptionnel, la construction est en parfait état, et nous pensons qu’en moins de deux ans, nous pourrons fêter l’inauguration de notre premier hôtel londonien ».

Victoria Station est la deuxième gare ferroviaire la plus fréquentée du Royaume-Uni (après celle de Waterloo) avec un transit annuel dépassant les 75 millions de passagers qui empruntent son terminal de métro, d’autobus et de train. La correspondance directe depuis l’aéroport de Gatwick en 30 minutes est un autre avantage non négligeable de l’emplacement de l’hôtel.

Le bâtiment fut construit à l’origine dans les années 60 et entièrement rénové en 1997. Le futur hôtel de RIU conservera la structure et les éléments les plus intéressants de l’immeuble et l’intérieur sera totalement transformé pour privilégier le design et le confort, ainsi que les dernières tendances en matière de performance énergétiques et d’exploitation durable. Outre les chambres, dont certaines bénéficieront de vues magnifiques, l’hôtel disposera d’un restaurant et d’un bar, ainsi que d’une terrasse extérieure, chose peu commune dans le centre-ville.


RIU compte aujourd’hui six hôtels Riu Plaza dans le monde, ainsi que deux établissements en construction : le Riu Plaza España et le second à New York. Le premier hôtel de ville a ouvert ses portes à Panama en 2010 et dès lors sont apparus les hôtels Riu Plaza Guadalajara au Mexique, le Riu Plaza Miami Beach et le Riu Plaza New York Times Square aux États-Unis, le Riu Plaza Berlin en Allemagne et le Riu Plaza The Gresham Dublin en Irlande.

Le Groupe RIU prévoit la mise en œuvre d’un ambitieux plan d’expansion pour les cinq prochaines années et mise ouvertement sur de nouvelles destinations, essentiellement en Asie, et sur de grandes métropoles du monde entier où il envisage d’implanter ses hôtels urbains Riu Plaza. Après 65 ans d’existence, cette chaîne hôtelière se caractérise par un engagement profond à l’égard des destinations où elle s’installe, en investissant dans des projets à long terme qui impliquent les populations locales par le biais de ses politiques d’approvisionnement, d’emploi et de durabilité. En outre, RIU investit fortement dans l’évolution et l’amélioration d’une exploitation toujours plus durable, et tous ses projets tiennent compte du respect de l’environnement et de la culture locale.

Pour plus d’informations: www.riu.com




La hausse des prix du pétrole et les tensions commerciales tirent les prix du secteur de l’énergie et des ressources et de l’industrie maritime vers le haut

Houston, septembre 2018 : La progression des prix du pétrole et des matières premières, ainsi que les estimations de croissance du PIB mondial pour 2019 (3,4 %) redonnent de l’élan aux entreprises des secteurs de l’énergie, des ressources et de l’industrie maritime (ERM). Les prix des voyages sont également en hausse, avec une augmentation de 2,6 % prévue au niveau mondial pour les prix des vols l’année prochaine selon le rapport « Energy, Resources & Marine Travel Forecast » (prévisions pour les voyages ERM) publié aujourd’hui.

« Après quelques années difficiles, nous avons observé une reprise lente, mais constante, en 2018. Nous espérons des perspectives plus positives pour l’année à venir, même si nous avons aussi de grosses réserves, déclare Raphaël Pasdeloup, Vice-président directeur de CWT Energy, Resources & Marine. Nous nous attendons à une croissance continue pour les matières premières énergétiques, métalliques et minérales, ainsi que le transport maritime. Mais les tensions géopolitiques, notamment liées au commerce et au Brexit, ainsi qu’à de nombreux gouvernements récemment nommés qui n’ont pas encore fait leur preuve, en particulier en Amérique latine, pourraient faire dévier cette trajectoire positive. »

« Bien que ces facteurs créent des incertitudes, nous prévoyons une hausse des tarifs des vols et des hôtels dans pratiquement tout le secteur en 2019, déclare M. Pasdeloup. »

Les activités et les investissements du secteur ERM sont étroitement liés au prix du pétrole et des matières premières. Les approvisionnements restreints en pétrole brut, exacerbés par les sanctions américaines contre l’Iran prenant effet le 4 novembre, devraient contribuer à la montée des prix. Entre-temps, les budgets américains liés à l’exploration et à la production ont augmenté, passant de 88,2 milliards de dollars en 2016, au moment de l’effondrement des prix du pétrole, à 132,5 milliards cette année.

Le nombre total de plateformes pétrolières dans le monde est à son niveau le plus haut depuis 2015. On en dénombrait alors 2 337, avant que ce nombre ne chute en 2016 à 1 593. Le dernier rapport « Baker Hughes Rig Count » indique que 2 273 plateformes pétrolières sont en activité. Les entreprises du secteur ERM s’apprêtent à en profiter, sortant du récent ralentissement plus agiles et plus efficaces.

La croissance dans le secteur maritime devrait être relativement stable, mais les navires de transport de conteneurs connaissent un surcroît de travail en raison de la reprise économique mondiale. Plaque-tournante clé du transport de conteneurs, la Chine fait cependant face à une croissance actuelle ralentie, ce qui contribue aux perspectives plus lentes du secteur.

Les énergies renouvelables prennent une trajectoire différente et constituent le marché énergétique dont la croissance est la plus rapide à l’échelle internationale. En dépit de cette tendance qui devrait se poursuivre, les énergies renouvelables ne représentent toujours que 3 % de la consommation d’énergie primaire mondiale.

Malgré les prévisions d’une légère hausse globale du nombre de voyages, il est probable que les entreprises restent prudentes et continuent de réserver les billets les moins chers, même si les compagnies aériennes rajoutent des frais additionnels. Les recettes provenant de ces frais sont passées de 32,5 milliards de dollars en 2011 à 82,2 milliards en 2017.

 

Les querelles commerciales nuisent aux prévisions de croissance

L’aggravation des tensions commerciales est l’une des sources principale d’inquiétude. Les droits de douane sur l’acier et l’aluminium augmentent les coûts des producteurs. Les querelles commerciales pourraient également freiner la croissance mondiale et ainsi la demande en énergie. Les accords commerciaux en difficulté, tels que l’ALÉNA (Accord de libre-échange nord-américain), qui ont démontré comment l’intégration énergétique pouvait être réalisée dans la région, sont désormais une source d’incertitude.

L’industrie américaine de la pêche s’inquiète de plus en plus de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, qui pourrait avoir une incidence sur les chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales et conduire les entreprises à réduire leurs investissements, notamment en matière de voyages. L’impact est ressenti de façon plus importante en Alaska, qui représente 60 % de l’ensemble des produits de la mer des États-Unis. Plus de la moitié de ces produits sont expédiés à l’étranger pour subir un traitement secondaire.

Toute taxe imposée sur les produits de la mer importés de Chine inclura les produits provenant d’Alaska retraités dans le pays. De plus, la Chine menace les États-Unis d’appliquer un tarif de rétorsion de 25 % sur les produits de la mer américains, notamment ceux provenant d’Alaska.

 

Principaux faits régionaux marquants

Europe, Moyen-Orient et Afrique

Les projections pour le Nigéria et l’Angola portent à croire que les prix en dollars chuteront de façon significative en raison de la forte dépréciation des devises locales. Dans leurs devises locales, ces marchés continuent à croitre.

Les augmentations de prix devraient être plus faibles au Moyen-Orient qu’ailleurs en raison de la concurrence entre les compagnies aériennes. Le volume du trafic devrait augmenter pour la plupart des destinations d’Afrique à mesure que l’exploration reprend et fait monter les prix. En Europe, le Brexit continue d’être une source d’incertitude, mars 2019 étant la date actuellement fixée pour la sortie officielle du Royaume-Uni. La décision des entreprises de retirer ou non leur siège de ce pays déterminera l’importance de l’augmentation du trafic et les zones concernées.

 

Asie-Pacifique

Alors que la hausse tendancielle des prix du pétrole se poursuit, la zone Asie-Pacifique offre les meilleures perspectives. L’Inde connaît une croissance soutenue et l’Australie est en passe de devenir le premier exportateur mondial de gaz de pétrole liquéfié (GPL). Le secteur minier semble également prêt pour une nouvelle vague d’investissements, notamment en Australie.

Singapour, plaque-tournante importante de la région, devient un centre clé pour le raffinage des produits dérivés du pétrole. Cette situation profite aux hôtels, puisque la capacité d’accueil augmente pour satisfaire la demande. Le marché chinois progresse également, en particulier pour les enseignes de milieu de gamme comme Hampton, de Hilton, car les voyageurs choisissent de séjourner dans leurs enseignes hôtelières préférées.

 

Amérique latine

En Amérique latine, les perspectives sont mitigées. De nombreuses économies, comme celles de la Colombie, du Pérou et du Chili, sont sur la voie de la reprise et connaîtront probablement de légères augmentations de prix des billets d’avion. La Colombie a également fait état de taux d’occupation élevés durant le premier semestre 2018. L’essor de l’exploration dans le pays est considéré comme un des facteurs contribuant à ces résultats.

Le marché brésilien des ERM connaît également une reprise, mais un accord « Ciel ouvert » récemment ratifié avec les États-Unis verra la concurrence entre les compagnies aériennes se consolider et modérera probablement la hausse des prix.

Après des années de sous-investissement et de mauvaise gestion, le Venezuela, pays riche en pétrole, a connu un effondrement de sa production de pétrole brut. Ce qui a conduit l’agence de notation financière Fitch à projeter une contraction de 10,1 % en 2019, alors que la production de pétrole a chuté à 28,1 % cette année.

 

Amérique du Nord

Sauf graves répercussions des tensions commerciales actuelles, nous prévoyons que les prix des vols augmentent l’année prochaine aux États-Unis, parallèlement à la croissance économique générale. Les grandes compagnies pétrolières devraient être en meilleure position pour négocier que les années précédentes, ce qui pourrait contribuer à atténuer l’augmentation globale des prix.

Au Canada, Calgary connaîtra une forte hausse des prix, que ce soit des billets d’avion ou des hôtels, en raison de la pression inflationniste sur le marché de l’immobilier et de l’augmentation attendue du salaire minimum. Une chute des exportations est également prévue. Selon IHS Markit, la production canadienne de sables bitumineux devrait croître de plus d’un demi-million de barils par jour en 2019, puisque le pays comble le vide laissé par le Venezuela.

Santé et sécurité

La question de la santé et de la sécurité est toujours une préoccupation lors des voyages ERM, notamment car de nombreux marchés ou pôles d’exploration clés sont situés dans des régions sensibles. C’est le cas, en particulier, de nombreuses destinations minières en Afrique menacées par des groupes d’activistes.

Technologie

La technologie joue un rôle de plus en plus important dans les voyages, y compris dans le secteur ERM. La complexité inhérente est l’un des plus gros défis pour ce secteur, puisque les voyages comprennent généralement plusieurs étapes et associent réservations commerciales, gestion de logements, transports non commerciaux dans des endroits isolés et autres facteurs extrêmement variables. Les entreprises recherchent un processus simplifié et consolidé qui intègre toutes les étapes d’une réservation d’un voyage ERM.

 

Téléchargez le rapport « Energy, Resources & Marine Travel Forecast » 2019 (prévisions pour les voyages ERM).

 




Elation for Maritim as the hotel group is again ranked number one

Maritim is number one for customer satisfaction: The hotel group is the industry winner in the premium hotels category and came top of the 179 highest-placed companies across all industries.

Maritim Hotels, Germany, has been recognised as the leading company for customer satisfaction in a survey of over 800,000 customers that rated 2,200 companies across a range of sectors.

Maritim Hotels not only claimed the highest overall ranking of all the companies involved but was also placed first among a total of 16 international and national hotel chains in the premium hotels category.

The recent large-scale survey was conducted by the German newspaper Die Welt and the service quality and relationship management company Service Value GmbH. Rankings are based on the Product Benefit Score (PBS). The PBS is derived from the percentage of respondents who are impressed by the product. With a PBS of 76.3 percent, Maritim secured the top spot among the 179 highest placed companies, greatly exceeding the industry-wide average of 69.1 percent for the 16 premium hotels as a whole.

“We are rightly proud of this fantastic achievement: Maritim Hotels will celebrate its 50th anniversary next year. High-quality, customer-focused service and high-quality training for new entrants to the hotel industry have been part of Maritim’s DNA from the very start. We are also investing heavily in our hotel renovation programme. By naming us number one for customer satisfaction, it is clear that our guests greatly appreciate this aspect of our service. That is why we are particularly delighted by this accolade,” summarises Roland Elter, Chief Commercial Officer at Maritim Hotels.

Just last year, Maritim was voted the industry’s most trusted brand and recognised as one of the top companies in Germany for vocational training and for the highest quality service.




There is no need for Frontex to defend our borders for us

In Salzburg on Thursday, Prime Minister Viktor Orbán said that “There is no need for Frontex to defend the Hungarian borders for us”.

Arriving at a summit of EU heads of state and government in the Austrian city, the Prime Minister told journalists that the European Commission has made a proposal which states that “if there is a problem, national powers should be taken away from Member States, and the defence of the borders should be managed by the EU”. On Wednesday he handed over a proposal to Austria which he had earlier presented to Bulgaria, according to which, he said, this problem can be solved – not at the expense of Member States, but allowing “the right of defence to be retained by Member States”.

The Prime Minister said that “Frontex is a fine thing, but never once in its life has it defended a single metre of border – while we have defended hundreds of kilometres”. The Prime Minister stated that there is no need for it “to defend the Hungarian border instead of us – quite apart from questions of principle relating to sovereignty”.

Mr. Orbán said this is what Member States should stand for, “we outnumber those who oppose this”, and “At this point in time the odds are on our side”.

Regarding Brexit, the Prime Minister stressed that Hungary is one of the countries which believes that the British should not be punished. “We need a fair Brexit and good cooperation between Britain and the European Union in the future”, he said.

Asked whether he expects the issue of the “Sargentini Report” to be raised at the meeting, he replied that “everyone sees that as a joke”.

(MTI)




Budapest Airport expands by 10,000m² as Pier B is officially opened

Budapest Airport unveiled its brand-new Pier B project, part of the gateway’s BUD 2020 development programme to enhance airport infrastructure and improve the passenger experience. The pier, constructed by KÉSZ Építő Zrt. and adjoining Terminal 2B, spans 225m in length and will add over 10,000m2 of space to the current terminal. Inaugurated last week, the facility opens just as the airport prepares to hit 15 million passengers by year-end, two million more than it processed last year, an impressive increase of 14-15%.

Pier B, which will mainly be used for non-Schengen flights, accommodates 10 new boarding jetways, the infrastructure allowing for three wide-body aircraft to be served simultaneously. “This is one of the main reasons for building this new pier,” comments Jost Lammers, CEO, Budapest Airport. “We are supporting wide-body operations to North America with American Airlines, LOT Polish Airlines and Air Canada Rouge, while also having regular services from Emirates, Qatar Airways and Air China to the Middle East and Asia. We have never had so many long-haul destinations for passengers before.” Overall,

Pier B will have a total of 27 direct, bussed and pedestrian boarding options, advancing operations for the 44 airlines flying from the airport this summer.

Pier B is just one element of a series of projects taking shape over the airport site as part of the five-year BUD 2020 development programme. With the investments totalling between €170-€180 million the next phase includes the building of a new multi-story car park outside Terminal 2, plus this September the airport will break ground on the construction of a state-of-the-art 20,000m2 air cargo logistics centre, which will also see 36,000m2 additional apron space being added.

While Pier B is now open, and the multi-story car park and air cargo logistics centre still work in progress, the airport’s development team is already working on plans to add a new Terminal 3 project. To be situated next to Terminals 2A and B, the latest plans will accommodate the expected passenger traffic growth over the next decade. “We are working on various options and concepts for a potential Terminal 3, further enhancing the passenger experience as we continue to grow,” adds Lammers.




Een nieuw Blu Hotel voor Brugge

Radisson Blu opent in Brugge, een UNESCO-werelderfgoedstad

Radisson Blu, het upper-upscale merk dat staat voor een positieve en persoonlijke service in een stijlvolle setting, kondigt met trots de opening van een nieuw hotel in de historisch stad Brugge aan.

Dit prachtige hotel, dat 109 kamers telt, bevindt zich middenin de UNESCO-werelderfgoedstad en ligt op wandelafstand van het historische en middeleeuwse centrum, dat dateert uit de 12de eeuw.

Richard Moore, Senior Area Vice President voor West-Europa, UK en Ierland, zegt: “We zijn enorm verheugd het portfolio van ons upper-upscale hotelmerk te mogen uitbreiden met de opening van dit iconische hotel. Brugge is werkelijk een unieke bestemming en een hotspot met heel wat erfgoed, design en innovatie – alle waarden waar Radisson Blu voor staat. We voelen ons bevoorrecht om de bezoekers van de stad een award-winning gastenbeleving van wereldklasse te kunnen bieden die volledig aansluit bij de charme van deze historische stad. Als één van de weinige internationale hotelmerken in de stad, kijken we ernaar uit om onze ‘Yes I Can! Spirit’ aan onze gasten voor te stellen.”

Het nieuwe Radisson Blu Hotel is gelegen op slechts vijf minuten wandelen van het historische centrum. Deze unieke locatie laat gasten toe een waaier van historische attracties en bezienswaardigheden op een makkelijke manier te ontdekken. Van het beroemde Belfort, dat ver uitsteekt boven de befaamde ‘Grote Markt’, tot de aanzienlijke gotische schoonheid van het stadhuis. Voeg daar nog de romantische grachten, die zich een weg banen doorheen de authentieke straatjes aan toe, en je begrijpt waarom Brugge een stad is waar je op slag verliefd op wordt.

Het stijlvolle design van het hotel, ontworpen door Crepain Binst Architecture uit Antwerpen, past perfect bij het ‘verfijnde’ Brugge. Het interieur weerspiegelt de typische Radisson Blu kenmerken. Er werden ook lokale details opgenomen doorheen het hele hotel: zo is er onder andere in alle kamers een reliëfdruk van het stadsplan op de muren te bewonderen, met een knipoog naar enkele van Brugge’s meest populaire attracties.

Naast de 109 gastenkamers (waaronder ook 19 familiekamers), heeft het Radisson Blu Hotel Brugge ook een specialiteitenrestaurant, ‘Black Swan’, dat het allerbeste uit de Belgische keuken serveert. Uiteraard ontbreken de Belgische bieren, gin en Brugse chocolade niet op de kaart. Stuk voor stuk producten waar België met reden wereldberoemd voor is.

Ontdek het beste van Radisson Meetings in één van de zes vergaderzalen, verspreid over twee verdiepingen, waaronder de ruime 12de verdieping die een adembenemend uitzicht biedt over de stad. Radisson Meetings stelt de gast centraal en behandelt elke vergadering of evenement op een zeer persoonlijke en professionele manier, met altijd een toegewijde contactpersoon ter plaatse. Elke vergaderzaal heeft zeer snelle en gratis WI-FI verbinding en moderne A/V technologie.

Kris De Man, General Manager van Radisson Blu Hotel, Brugge zegt: “Mijn team en ik kijken er enorm naar uit om het design, de innovatie en onze ‘Yes I Can! Spirit’ van Radisson Blu over te brengen aan onze gasten op deze unieke locatie. Het is voor ons een droom die uitkomt om in één van de mooiste steden ter wereld een Radisson Blu hotel te mogen openen. Wij kunnen niet wachten onze gasten te ontvangen en deze stad als een ware ‘local’ te laten ontdekken. Welkom & ontdek het beste van Brugge met Blu.”

Voor meer informatie over Radisson Blu Hotel, Brugge, bezoek:
https://www.radissonblu.com/en/hotel-bruges




La réunion de rentrée du Skål club de Bruxelles sera consacrée aux aéroports

Mr. Richard Eeckhout, Président du Skal International Brussels nous a fait parvenir le communiqué suivant :

La réunion de rentrée du Skål club de Bruxelles sera consacrée aux aéroports. Pourquoi tant de différences entre les redevances aéroportuaires, abusivement dénommée « taxes » ? Les compagnies aériennes, qui redoutent le nombre croissant de privatisations des plateformes aéroportuaires, estiment que celles-ci bénéficient de positions privilégiées pour imposer les prix qu’elles entendent. Mais les aéroports bénéficient-ils vraiment de monopoles?

Patrick ANSPACH répondra à toutes ces questions lors du déjeuner-débat organisé par le Skål International Brussels le mercredi 3 octobre à 12 h à l’hôtel Ramada Woluwe     (salle Magritte),  avenue des Pleiades, 67-69 à 1200 Bruxelles. Parking gratuit intérieur-extérieur à l’arrière de  l’ hôtel : Clos du Lynx ,5  avec entrée  à l’hôtel.

Figure bien connue du monde du tourisme, Patrick Anspach est un des meilleurs connaisseurs du secteur aérien. Responsable de la rubrique « Aviation » au quotidien économique L’Echo depuis de nombreuses années, il collabore aussi notamment à Travel Express et est régulièrement invité à apporter ses lumières à la radio ou à la télévision.

Les habitués des congrès de l’UPAV le connaissent bien, lui qui assure aussi, traditionnellement, le compte rendu de leurs journées, avec un humour apprécié de tous.

Avec cette occasion, le Skål club de Bruxelles expérimente un nouvel horaire, dont il espère qu’il conviendra mieux aux professionnels du voyage en leur permettant de participer à ses activités sans qu’elle empiètent sur leurs loisirs ou leur vie privée :

11:45 h   accueil

12.15 h   présentation thème et exposé

13.00 h -13.15 h  questions/réponses

13.15 h  service resto

14.00 h  fin

Conférence: gratuite.

Repas + conférence:  35 € (membres Skål) et 45 € (non membres)

Repas : entrée, plat, eaux-vins (2 verres pp.), café/thé

L’inscription rapide  est nécessaire, même sans repas. !Document en annexe.

Des discussions informelles et les contacts se poursuivront pendant le dîner selon l’un des concepts du Skål :  « faire des affaires entre amis », dans une ambiance décontractée et collégiale.

Infos :e-mail  skalbru@skynet.be

Le Skål est une voix de confiance et de compétence dans le monde du tourisme depuis 1934.

Au plaisir de vous y accueillir,

Le Comité représenté par :

Richard EECKHOUT

PRESIDENT

SKÅL  INTERNATIONAL  BRUSSELS               le « think tank «   pour TOUS les Professionnels du Tourisme

e-mail : skalbru@skynet.be                     facebook : SKÅL International  Brussels